Comment avoir un titre de séjour étudiant en France ?


carte de séjour pour étudiant en france

S’installer dans un autre pays équivaut à de longues démarches administratives. Diverses options se présentent pour ceux qui s’intéressent à l’immigration en Europe, notamment, en France. Le meilleur moyen de gagner un titre de séjour est de faire des études ou trouver un travail avant même d’arriver sur le territoire, ou bien peur de temps après. Une demande d’asile peut également jouer en votre faveur. Il est aussi possible de se baser sur le mariage ou le regroupement familial, mais tout cela nécessite aussi quelques procédures. Néanmoins, l’obtention d’un titre de séjour dépend de plusieurs conditions, notamment pour ceux qui viennent étudier en France ou réaliser des formations pour devenir hypnothérapeute ou encore motion designer.


Les étudiants peuvent-ils demander une carte de séjour ?


L’entrée sur le territoire français varie selon le pays d’où vous venez, cela vaut pour les étudiants. Les conditions sont différentes pour les personnes qui sont originaires d’un pays de l’Union Européenne (UE), l’Espace Economique Européenne (EEE) ou bien la confédération Suisse et ECIRC. Les pays qui ont conclu une convention d’établissement et tout le reste sont soumis à des procédures et contraintes plus conséquentes. Seuls les individus venant d’une petite quinzaine de pays ont le droit de venir en France sans besoin de visa (Etats-Unis, Canada…) Par contre, ce document est obligatoire pour les ressortissants des pays du Maghreb depuis 1986, suite à des attaques terroristes. Les étudiants étrangers en France peuvent aussi avoir droit à une carte de séjour.


Après les études : Obtenir un visa de travail


Depuis quelques années, l’immigration en France et en Europe est soumise à des lois de plus en plus dures. Le meilleur moyen reste de trouver un travail sur place afin de pouvoir fournir le nom d’un employeur et une promesse d’embauche aux services de l’immigration. Mais pour cela, il faut d’abord connaître la législation de travail en France et l’environnement de l’emploi. Une fois que vous décrochez une place dans une entreprise, vous pourrez demander un permis de travail en constituant un dossier de visa de Travail en France. Une fois le document en main, vous devez encore vous rendre en préfecture avec divers papiers (attestation d’hébergement, factures éventuelles…) pour prouver que vous vous trouvez bien sur le territoire Français et prévoyez d’y rester. Il est à signaler que tous les sites d’emploi en France disposent d’une catégorie d’offre d’emploi pour les étrangers.


Les conditions en cas de mariage ou de regroupement familial


L’immigration est aussi possible pour les personnes mariées avec un ressortissant français. La nationalité s’acquiert au bout de 4 ans après une enquête minutieusement menée par l’administration pour éviter les mariages blancs. En ce qui concerne le regroupement familial, le processus est un peu plus compliqué. Les conditions varient, que votre famille soit établie en France ou régie par le droit d’asile. Mais ce cas est réservé à la famille proche (conjoint et enfants).


Faire appel à un avocat pour suivre les procédures


Il existe divers types de cartes de séjour pour rester en France (cartes de séjours temporaires, pluriannuelles ou encore cartes de résident). Pour s’assurer que les choses se passent au mieux, il est recommandé de prendre les services d’un avocat comme https://www.avocat-amsellem.com/ . Il est plus au fait sur la situation du droit des étrangers ainsi que des conditions d’immigration. Cet homme de loi est donc plus apte à vous conseiller et à vous guider dans toutes les étapes.